Retour sur la séance Jeune Public de mercredi

Mercredi, c’est le jour des enfants. Et au cinéma Le Gyptis on ne déroge pas à la tradition avec une programmation à destination des minots chaque mercredi après-midi. Celui de cette semaine était un peu particulier puisque les RISC investissaient la salle de projection pour la deuxième séance Jeune Public du festival (après celle de dimanche au cinéma Les Variétés).

Cette séance était destinée aux plus petits (à partir de 7 ans) et suivait un fil autour des thématiques de l’écologie, de l’urbanisation et du local. Une fois bien installés sur leurs réhausseurs, les 120 spectateurs ont d’abord visionné Astragalus; l’histoire d’une mystérieuse plante mise en scène dans un « faux documentaire d’animation » par les élèves du lycée des Calanques de Marseille:

Le second court métrage était un film d’atelier lui aussi. Marseille Recyclers est le fruit du travail entre les enfants du centre social de La Capelette et de la réalisatrice autrichienne Nikki Schuster. Ils sont partis ensemble en ballade dans les rues de Marseille et sont revenus avec une version animée des déchets qu’ils ont trouvé dans la rue.

Ensuite, les copains du club Cinétilt sont montés sur scène. Leyla, Fériel, Milan, Elyas, Yasmine, Natidja, Liam, Alyssa, Fabio, Robinson, Youssra et Reynold, élèves à l’école Bernard Cadenat (3e), se réunissent les mardis soirs pour voir des films et en discuter. Ils ont voulu partager avec nous un film qu’ils ont trouvé « drôle et surprenant », La Révolution des Crabes. Les déboires de cette communauté de crabes dont « personne ne veut », qui se conforment inconsciemment à marcher toujours dans la même direction, invitent petits et grands à réfléchir avec des messages sur plusieurs échelles de compréhension.

L’Homme qui plantait des Arbres, le dernier film de l’après-midi, était un retour dans le passé. De part sa technique d’animation (dessin animé de 1987) mais aussi par l’histoire contée par la voix paisible de Philippe Noiret qui nous remmène sur nos collines de Provence au siècle dernier.

IMG_6238.JPG

Après tous ces visionnages des questions demeurent: Est-ce que l’Astragale existe vraiment? Est-ce qu’on peut planter tous les arbres ou seulement des chênes? Est-ce que les crabes respirent sous l’eau? Est-ce qu’ils peuvent vraiment communiquer? Heureusement, les spectateurs ont pu poser leurs questions à Véronique Rigot-André (maître de conférences en Biologie cellulaire à la Faculté de Médecine de Marseille) pour repartir avec leur curiosité comblée.

Paul Herincx

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s